Revenu du patrimoine

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Vous cherchez à obtenir des revenus complémentaires ou à tirer parti de votre patrimoine afin d'avoir des revenus supplémentaires.

Il est essentiel de connaître la fiscalité les concernant et de savoir à quoi ceux-ci correspondent.

Votre patrimoine immobilier, votre patrimoine financier et/ou votre patrimoine professionnel sont votre capital qu'il faudra évaluer si vous êtes assujetti à l'ISF.

Revenu du patrimoine : qu'est-ce que le patrimoine ?

Tout d'abord, le patrimoine représente l'ensemble des biens possédés par un individu ou par un ménage. Celui-ci est composé d'actifs comme :

  • les immeubles (terres, maisons, appartements, bâtiments de production) ;
  • les valeurs mobilières et autres placements financiers ;
  • les liquidités ;
  • les objets d'art, bijoux, etc.

Les revenus dégagés par ces différents actifs sont des flux, contrairement au patrimoine qui est un stock. Le patrimoine augmentera grâce à son revenu, mais aussi lors d'un héritage. Le patrimoine est transmissible.

Toutefois, on peut penser que des revenus faibles engendreront un patrimoine faible. Cependant, un agriculteur ou un pêcheur peut dégager des revenus faibles, mais posséder une grosse exploitation qui fera partie de son patrimoine.

Votre patrimoine est également composé de votre passif, c'est-à-dire des dettes que vous possédez, comme les emprunts auprès des banques.

Qu'est-ce que le revenu du patrimoine ?

Le patrimoine va donc dégager des revenus. Ces derniers vont inclure tous les revenus perçus par un individu ou un ménage via :

Les revenus du capital, quant à eux, regroupent toutes les rémunérations liées à la détention d'un patrimoine financier.

Les revenus du patrimoine ont tendance à croître avec l'âge et avec le revenu total.

Revenu du patrimoine : quelle taxation du patrimoine ?

Le patrimoine est soumis à l'impôt à la fin de chaque année. Ses actifs doivent être déclarés à l'État.

Bien entendu, plus le patrimoine est important et plus l'imposition sera forte.

Les impôts du patrimoine sont :

Taxation sur les revenus du patrimoine

Les revenus du patrimoine sont donc taxés par l'impôt sur le revenu qui concerne les revenus réguliers. Il en est de même pour les plus-values de cession.

Il est essentiel de prendre en compte la fiscalité liée au placement que l'on souhaite effectuer. 

Si vous n'êtes pas spécialiste dans ce domaine, le mieux est de vous faire conseiller par un conseiller en gestion de patrimoine.

Les principaux placements

Les principaux placements afin d'obtenir des revenus du patrimoine sont :

  • l'assurance vie : sa fiscalité au bout de 8 ans de détention est avantageuse, elle permet de retirer 4 600 € d'intérêts par an en plus du capital  sans fiscalité.
  • le PEA (plan d'épargne en actions) permet, après 8 ans, une fiscalité avantageuse. Il n'y aura que les prélèvements sociaux à payer ;
  • le PEE (plan d'épargne entreprise) permet souvent une très bonne rentabilité. Celui-ci est simplement taxé aux prélèvements sociaux ;
  • les SCPI (sociétés civiles de placement) ont le vent en poupe, les rentabilités sont bonne et vous n'avez pas de gestion à effectuer ;
  • l'immobilier locatif : au vu de la fiscalité liée à cet investissement, plus-value de cession, impôt sur le revenu, prélèvements sociaux, taxe foncière, voire ISF, cet investissement est de plus en plus en berne.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !