Gestion de fortune

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Un gestionnaire de fortune gère le patrimoine d'importants clients.

Le conseiller en gestion de patrimoine peut s'occuper de la gestion de fortune de ses clients. Toutefois, il doit avoir de solides connaissances en droit, finance, économie, mais aussi fiscalité.

On les appelle également « family officers ».

Gestion de fortune : définition du gestionnaire de fortune

Le gestionnaire de fortune, comme le conseiller en gestion de patrimoine, gère le patrimoine de ses clients.

Cependant, le gestionnaire de fortune aura pour objectif de gérer les patrimoines les plus importants, que ce soit du patrimoine financier, du patrimoine immobilier ou encore du patrimoine professionnel. Ce qui veut dire que le gestionnaire de fortune sera dédié en fonction de la taille du patrimoine de ses clients.

AndreyPopov / Getty Images

Le gestionnaire de fortune implique que le client possède un patrimoine de plus de 20 millions d'euros.

Celui-ci est l'homme de l'ombre, il connaît les « secrets » de son client. 

Il n'est pas un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) comme les autres. Il est payé en honoraires à la différence des CGP qui sont rémunérés par des prestataires.

Gestion de fortune : statut et rôle du gestionnaire

Statut

Le gestionnaire de fortune peut être :

  • un indépendant qui travaille dans des « family office » ; ou
  • un salarié qui travaille dans des banques spécialisées en gestion de fortune.

Rôle

Le gestionnaire de fortune va donc s'occuper de la gestion de fortune ou de la gestion privée de ses clients.

Pour ce faire, il effectuera une analyse approfondie de la situation en effectuant un bilan patrimonial.

Son rôle sera d'augmenter le patrimoine et les revenus de son client tout en limitant les risques. Il cherchera donc des produits adaptés au profil de son client.

Le gestionnaire de fortune indépendant proposera des produits financiers concernant tous les marchés tandis que le gestionnaire de fortune salarié aura tendance à proposer des placements financiers concernant plus particulièrement l'organisme (banque, assurance) qui l'emploie.

Un « family officer » qui gère une famille possédant plus d'un milliard d'euros ne conseille que celle-ci. Il n'a pas d'autre client. 

Rémunération du gestionnaire de fortune

Le gestionnaire de fortune indépendant est payé :

  • sous forme d'honoraires ;
  • en pourcentage du patrimoine géré ;
  • à travers de commissions que lui reversent les établissements où il a acheté les produits.

Le gestionnaire de fortune salarié est rémunéré selon son expérience.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !