CNCIF

Sommaire

Lorsque que vous souhaitez investir dans des placements financiers, il est essentiel de faire appel à un conseiller en investissement financier (CIF). Il faut savoir que celui ci doit respecter des obligations, la chambre nationale des conseillers en investissements financiers (CNCIF) veille au respect des ces obligations.

La définition du CNCIF

La chambre nationale des conseillers en investissements financiers (CNCIF), regroupe des conseillers en gestion de patrimoine indépendants ainsi que des conseillers en investissements financiers, des conseillers aux entreprises indépendants et des conseillers aux institutionnels.

La CNCIF, est une association pluridisciplinaire qui regroupe toutes les activités concernées par la Loi de 2003, dans les domaines de la gestion de patrimoine et du conseil aux entreprises.

C'est une organisation professionnelle qui préserve l’indépendance au service du consommateur.

Elle a reçu l’agrément de l’autorité des marchés financiers (AMF). 

Lire l'article Ooreka

CNCIF : son rôle

L’activité du CIF est encadrée par le Code monétaire et financier et le règlement général de l’AMF.

La CNCIF veuille au respect des obligations que le CIF a envers son client :

  • le CIF doit remettre au client dès son premier contact les éléments suivants : son numéro d’enregistrement, l’identité de l’association professionnelle à laquelle il adhère, les liens pouvant l’unir à tel ou tel établissement promoteur, les mentions relatives à son activité de démarcheur ;
  • le CIF doit faire un tour d'horizon de la situation de son client et prendre en compte : sa situation financière et son patrimoine, ses objectifs, son niveau de connaissance de la matière financière, son horizon d’investissement (court, moyen, long terme) ;
  • le CIF doit remettre au client une lettre de mission indiquant : la nature des prestations fournies, les modalités de rémunération du CIF, les modalités de l’information fournie au client ;
  • tout conseil donné au client doit se faire au travers d'un rapport écrit qui détaille, les différentes propositions, leurs avantages et les risques qu’elles comportent ;
  • le rôle principal de a CNCIF est de veiller au respect des ses obligations par les CIF ;
  • son rôle est également celui d'un accompagnement par le biais de documents qu'elle fournis au CIF, comme la fiche découverte client ou la lettre de mission ;
  • la CNCIF enregistre les conseillers en investissements financiers et attribue un numéro d’enregistrement. Elle contrôle le respect par leurs membres des règles de bonne conduite et sanctionnent les manquements ;
  • elle a la charge d’actualiser les connaissances de ses adhérents au travers de formations.

Les compétences du CNCIF

Pour respecter le métier de CIF il faut adhérer à une association professionnelle agréée par l'AMF, en effet cela fait partie des conditions à remplir pour exercer la profession, de la même manière la CNCIF veille au respect des autres critères d'exercice : avoir souscrit une assurance RCP et respecter les règles de bonne conduite prévues par le Code monétaire et financier

La CNCIF effectue un contrôle annuel sur pièces et un contrôle sur place dans les cinq ans suivant l’admission.

Tout adhérent de la CNCIF s’engage à effectuer un minimum de 40 heures de formation par période de deux ans, avec un minimum de 10 heures par personne physique CIF.

CNCIF et l'adhésion

Pour être admissible le candidat doit justifier d’un diplôme national d’études supérieures juridiques ou économiques et financiers, et d’une expérience professionnelle d’une durée de deux ans. En l’absence de diplôme, d’une expérience professionnelle de cinq ans et en l’absence d’expérience, d’un diplôme national sanctionnant un deuxième cycle d’études supérieures juridiques ou économiques et financiers.

Pour un conseiller en investissement financier il est obligatoire d'adhérer à une association professionnelle agréer par l'AMF, comme la CNCIF.

Aussi dans la rubrique :

Qui contacter ?

Sommaire