Investir dans un parking

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Acheter une place de parking dans le but de la louer et d'en tirer des revenus peut se révéler une excellente affaire. La location d'une place de parking reste peu encadrée, mais voici ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans cet investissement.

Investir dans un parking : caractéristiques

Investir dans un parking consiste tout simplement à devenir propriétaire d'un emplacement pour le louer à un tiers.

Location libre

Le stationnement n'est pas soumis à la loi du 6 juillet 1989 sur les locations vides. La location d'emplacements de stationnement se rapporte au Code civil, et non pas au Code de l'habitation.

Vous pouvez donc louer librement, avec les avantages suivants :

  • Chacun peut donner congé librement à chaque échéance du bail et sans motif.
  • Les loyers ne sont pas plafonnés.
  • Les préavis n'excèdent pas un mois.
  • Les risques de dégradations sont nuls.
  • Les charges sont faibles.

Prix

Les prix pour un parking à Paris et en région parisienne sont les suivants :

  • En région parisienne, le prix est d'environ 15 000 €.
  • À Paris, en revanche, ils atteignent 25 000 € certains quartiers recherchés. Les secteurs les plus prisés affichent des valeurs qui peuvent atteindre 60 000 €.
  • Dans la capitale, les loyers varient de 50 à 200 € par mois.

Si vous investissez dans un parking en province :

  • Les prix oscillent entre 6 000 et 25 000 €.
  • Les loyers sont compris entre 45 et 100 € par mois.

 

Rentabilité de l'investissement dans un parking

Le parking est peu cher en comparaison d'un bien immobilier, il se loue facilement et ne demande pas ou très peu de travaux d'entretien.

La rentabilité peut aller de 6 à 12 % avant impôt sur le revenu et charges. C'est un des investissements les plus rentables du marché immobilier.

Investir dans un parking : choix de l'emplacement

Comme tout placement immobilier, c'est l'emplacement qui fait la différence.

Voici les meilleurs emplacements de parking :

  • les places en centre-ville ;
  • les places au premier sous-sol ;
  • les places proches des issues sont plus recherchées ;
  • les boxes fermés valent plus cher que les places ouvertes ;
  • la taille et la hauteur sous plafond du parking entrent aussi en compte.

Fiscalité de l'investissement dans un parking

Côté fiscalité, les loyers sont soumis au régime des revenus fonciers, ils sont donc fortement taxés. Si vos revenus locatifs soit inférieur à 15 000 € par an, ils seront soumis au régime du micro-foncier et bénéficieront d'un abattement de 30 %.

Le propriétaire doit s'acquitter de la taxe foncière. Enfin, cet investissement entre dans le calcul de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) à hauteur de sa valeur patrimoniale.

L'investissement dans un parking reste un investissement rentable, il faut néanmoins prendre en compte que les frais de notaire restent importants. Ils sont plus conséquents pour des petits prix.

Pour aller plus loin :