Investir dans une résidence étudiante

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Par son enveloppe de prix attractive et ses caractéristiques immobilières, la résidence de services étudiante semble le support idéal pour un investissement immobilier réussi. La conjoncture actuelle, grâce à l'allongement des études et au manque crucial de logement étudiant fait de ce produit une niche à explorer. Le point maintenant.

Investir dans une résidence étudiante : qu'est ce qu'une résidence étudiante ?

Lorsqu'on évoque la résidence étudiante, le terme sous-jacent est la résidence de services, communément appelée la location meublé non professionnelle (LMNP).

Les services proposés dans ce type de résidence sont par exemple :

  • la laverie ;
  • l'accueil ;
  • la location de linge ;
  • une salle de sport.

Les résidences sont composées de studios et de Type 2 (1 chambre) meublés, pouvant variés de 18 m² à 30 m².

 

Faire le choix de l'investissement dans une résidence étudiante

Pour un investissement réussi privilégiez les villes à fort potentiel étudiant, la base d'un bon investissement immobilier étant la localisation du produit : Paris, Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse par exemple.

Investir dans une résidence étudiante : gestion du bien par un professionnel

Le logement sera confié à un professionnel de la location auprès des particuliers. Un contrat est passé avec celui ci, qu'on appelle bail commercial, pour une durée minimale de 9 ans.

Dans celui ci est ce bail sont indiquées les obligations de chacune des parties :

  • le gérant a pour mission d'assurer la location du bien et de reverser aux propriétaires les loyers encaissés, souvent au rythme trimestriel ;
  • l'investisseur perçoit les loyers contractuellement au bail et les charges qui lui incombent.

Investir dans une résidence étudiante : quel régime d'investissement adopter ?

2 choix sont possibles :

  • L'investissement en Censi-Bouvard : on ne peut le faire que dans le neuf et le meublé. L’acquéreur bénéficie d’une réduction d’impôts de 11 % du montant de son investissement, sur 9 ans, dans la limite de 300 000 € (hors prix du mobilier).
  • Le régime des amortissements comptables, permettant de générer des revenus locatifs non imposés durant de longues années.

Investir dans une résidence étudiante : une fiscalité avantageuse

Le dispositif fiscal est le suivant :

  • L'achat se fait HT si la résidence propose 3 types de services. On peut également effectuer un financement TTC et l'administration fiscale rembourse ensuite la TVA.
  • Les loyers sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (Micro BIC) et non des revenus fonciers, et on profite d’un abattement de 50 %. 

Pour en savoir plus :