Investissement solidaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Un investissement solidaire est un placement dans un projet qui a une utilité sociale.

Le but de l'investissement solidaire n'est pas la recherche de profit à court terme mais le développement de la solidarité entre les acteurs économiques. Le point dans la suite de notre article.

Investissement solidaire : qu'est-ce que c'est ?

L'investissement solidaire est une forme de placement dont les fonds sont utilisés pour être utiles à la société. L'investissement solidaire permet de financer l'économie sociale et solidaire.

Économie sociale et solidaire

L'économie sociale et solidaire regroupe l'ensemble des acteurs économiques qui ont pour vocation de privilégier l'Humain par rapport au profit et qui participe à la réinsertion sociale des personnes en difficultés :

  • les mutuelles ;
  • les associations ;
  • les syndicats ;
  • les fondations.

Destination des fonds de l'investissement solidaire

L'investissement solidaire peut servir à financer différentes formes d'actions sociales.

  • L'insertion par l'emploi (l'association La Table de Cana).
  • Le logement (la foncière Habitat et Humanisme).
  • L'environnement (Lurzaindia).
  • La solidarité internationale (la SIDI : Solidarité Internationale pour le Développement et l'Investissement).

 

Différentes formes d'investissement solidaire

Actionnariat solidaire

L'actionnariat solidaire correspond à l'acquisition de parts sociales dans des entreprises dites « entreprises solidaires ».

Pour être une entreprise solidaire, il faut obtenir un agrément délivré par l'Administration. Cet agrément est accordé aux entreprises qui respectent au moins une des conditions suivantes :

  • être une entreprise non cotée sur les marchés financiers, dont la moyenne des 5 revenus les plus hauts ne doit pas excéder 5 fois le SMIC, soit 7 492,50 € brut par mois en 2018 ;
  • être une entreprise non cotée, dont les dirigeants sont désignés par les salariés, les sociétaires ou les adhérents ;
  • être une entreprise non cotée, dont 30 % des salariés sont :
    • en contrat d'insertion ;
    • en contrat de professionnalisation ;
    • travailleurs handicapés, etc. ;
  • être un organisme solidaire, dont l'actif du bilan comporte au moins 35 % de titres solidaires ;
  • être un établissement de crédit, qui accorde au moins 80 % des crédits à des entreprises solidaires.

Fonds d'investissement

Il est possible de réaliser un investissement solidaire en achetant des parts d'un fonds solidaire, c'est-à-dire un fonds de placement qui investit tout ou partie dans l'économie sociale et solidaire. Ce peut être :

  • un fonds commun de placement (le FCP Banque Fédéral Mutualiste).
  • un fonds d'investissement de proximité (le FIP solidaire de la MAIF).
  • une société d'investissement à capital variable (la SICAV Choix Solidaire du Crédit Coopératif).

Autres formes d'investissement solidaire

L'investissement solidaire peut aussi prendre la forme :

  • de livrets d'épargne solidaire (le livret Codevair de la Banque Populaire) ;
  • de contrats d'assurance-vie (l'assurance-vie Entraid'Épargne de Carac) ;
  • d'épargne salariale solidaire (le Choix Responsable Prudence de Ecofi Investissements) ;
  • de comptes courants d'associés (le compte courant solidaire de la Cofides Nord Sud) ;
  • de micro-prêts solidaires (Babyloan) ;
  • de clubs d'investissement solidaires (le Clefe (Club Local d'Epargne pour les Femmes qui Entreprennent) ;
  • de titres associatifs (le titre associatif pour l'emploi de l'ADIE).

Investissement solidaire : avantages et inconvénients

Avantages de l'investissement solidaire

L'investissement solidaire permet de donner du sens à son investissement et d'être utile socialement. Il s'agit de privilégier l'Humain.

En outre, l'investissement solidaire profite d'une fiscalité avantageuse :

  • Pour les actions d'une entreprise solidaire : l'impôt sur le revenu est diminué de 18 % du montant pour un investissement de moins de 50 000 €.
  • Pour les PEE et les PERCO (investissement salariale solidaire) : les plus-values ne sont pas assujetties à l'impôt sur le revenu, seuls la CSG, la CRDS et les prélèvements sociaux sont dus.

Investissement solidaire : inconvénients

L'investissement solidaire n'est pas immédiatement rentable. Ce n'est pas la recherche de profit qui est favorisée. De plus, il s'agit d'un investissement sur le long terme.

Pour aller plus loin :

  • Souscrire une épargne solidaire ou éthique.
  • Avantages fiscaux de l'épargne solidaire.
  • Qu'est-ce que l'Investissement Socialement Responsable (ISR) ?