Placement : pourquoi ne pas investir dans un cheval de course ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2021

Sommaire

L'investissement dans un cheval de course, voilà un placement motivé avant tout par une passion sans limite. Inutile d'être millionnaire, il existe de nombreuses petites courses un peu partout en France.

Attention néanmoins, car investir dans un cheval ne veut pas toujours dire gagner de l'argent. Cependant, qui sait : si vous vous consacrez avec passion, vous pourrez peut-être rentrer dans vos frais.

Investir dans un cheval de course : la passion avant tout

La motivation principale des propriétaires de chevaux de course est le spectacle. En effet, d'après le magazine France Galop :

  • 89 % des investisseurs sont motivés par l'ambiance de la course ;
  • 72 % d'entre eux se déclarent animés par l'esprit de compétition ;
  • 68 % avouent aimer l'aspect familial et social de l'élevage de chevaux de course.

Une rentabilité seulement si l'on gagne

À moins d'être soi-même entraîneur, le propriétaire doit s'adjuger les services d'un entraîneur professionnel, et surtout d'un bon jockey. Plus ils sont compétents, plus il faudra les rémunérer :

  • on verse en moyenne une commission de 16 % des gains à l'entraîneur ;
  • 5,5 % environ reviennent au jockey.

Dans une course, la valeur des prix dépend du montant des paris engagés :

  • le premier perçoit 50 % du prix ;
  • le deuxième 25 % ;
  • le troisième 15 % ;
  • le quatrième 6 % ;
  • le cinquième 4 %.

Les autres gagnent parfois le droit d’être connus.

Une fiscalité variable selon le statut

Du point de vue fiscal, la plus-value réalisée sur la revente du cheval de course est soumise à l’impôt sur le revenu, avec un abattement de 15 % par année de détention.

Ensuite, tout dépend du statut :

Fiscalité selon le statut du propriétaireAssujetti au régime des bénéfices non commerciauxImposable sur vos gains de coursesPossibilité de déduire les pertes de vos revenus imposables
Propriétaire intervenant à titre professionnelOuiOuiOui
Propriétaire intervenant à titre non professionnelOuiOuiSeulement sur une activité similaire
Non propriétaireNonNonNon

Des courses partout en France

La passion du cheval de course gagne tout l'Hexagone. Si vous n'avez pas les moyens de vous offrir une écurie de haute compétition, rassurez-vous : il se dispute nombre de petites courses en une année sur tout le territoire :

  • Plus de 4 600 courses de plat et environ 2 200 courses d'obstacles ont lieu en France chaque année.
  • C'est largement suffisant pour les plus de 4 200 propriétaires actifs.
  • Chaque année, il se distribue environ 160 millions d'euros de prix.

Vous souhaitez investir ?

Ces pros peuvent vous aider